Ma tribune libre

Coeur …

Je ferme mes yeux …j’escamote une bulle en plein air … personnes aux alentours …du vide …Une bulle transparente renfermant une table et deux chaises entremises… un silence périlleux … J’affermis mon courage …

Mon cœur qui en saute pour prendre place … Je le regarde d’un air très attentif … Son rouge relève en ma cervelle le désir de l’approcher, de le tâter … J’avais toujours envie de le voir, de lui parler, de lui poser des questions, d’en avoir des réponses …yeux dans les yeux … Il a eu l’hardiesse de m’articuler, de m’élever sa frimousse, de vouloir m’avouer le procédé de son mécanisme … Il est à côté de moi …

Je suis plus froid que d’habitude … je ne sens plus rien … Corps sans émotion ni empreinte … J’attends qu’il vide mes vérités … J’attends voir mes réactions sans lui, sans sa présence, sans ses saisissements … J’avais toujours ce caprice de comparer mes deux états …

Je l’écoute sans réagir … aucun effet ne s’empreinte sur mes traits … j’écoute et j’empile dans mon esprit… aucune réaction pour le bon comme pour le mauvais … je sens que je suis inutile … je me force à sangloter, à glousser, à grigner … rien …que le vide et la froideur qui m’englobe du bas au haut …

Regarder dans le coeur d'un autre

Je veux ouvrir mes yeux … me réveiller de ce cauchemar …pénétrer cette bulle… revenir à ma réalité … même pleurer ne me fera pas autant souffrir que je le suis dans cet état … Des souvenirs qui me reviennent …

Je l’aimais quand il illustrait la joie et le sourire sur mes lèvres, quand il ouvrait ses portes à tout cœur songeur, quand il absorbait l’allégresse à mes alentours et me la biberonne … Je l’adorais …

Je le détestais quand il me guidait émotionnellement sans revenir … quand il gérait mes émotions sans réfléchir, quand il calculait sentimentalement sans raisonner … Je le culpabilisais …

Je saisi que sans lui je ne vaux qu’une machine sans identité … Il est mon identité … Je promets de rester fidèle à sa présence… de mourir en sa disparition …de rêver en sa compagnie …

Ma réflexion en résulte un éclatement de la bulle qui me relâche vers la réalité et le retrouvaille avec mes sentiments et émotions …

Brimede (Mohamed Amine)

 

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

7 commentaires

  • brimede

    Non pas la peine d’exagérer … C un simple écrit comme autres … Des moments de folies o safi … 😀

    En tout cas Merci bcp les amis, ça me fait plaisir et me donne envie d’écrire encore plus 🙂

  • hana

    J’applaudis ton texte . J’apprécie beaucoup l’idée de mettre de coté son cœur ….Tu m’as rappelé la légende africaine de l’Esprit des flammes … c’est l’histoire de Tchue un chasseur et grand de son peuple qui s’été vu remplacer son cœur par une pierre par son manque d’obéissance à Esprit des flammes, il a été banni par son peuple et a vécu seule pendant des années jusque jour où il fait preuve de courage et de générosité….alors une corne du feu a pris place à son cœur Et
    « Tchue est ensuite retourné vers son peuple qui l’a accueilli en héros et avec la bénédiction des dieux, il a rallumé les feux avec son cœur » tel que c’est écrit dans « Le Cœur des flammes » …
    Avec ton texte est en un instant j’ai pu me mettre dans la peau de Tchue
    une situation désagrable …
    Merci .. personnellement j’attends de te lire encore 🙂

  • smooth

    Arriver à décrire nos états de coeur comme tu l’a si bien fait, ça c pas donné à tt le monde…

    c pas un compliment, mais vraiment un très beau style, une finesse dans le toucher des mots, je les sens m’effleurer…qd tu l’aime ton coeur et qd tu le deteste, des sentiments qu’on ressens également mais de les lire sortant de l’ésprit d’une autre personne si bien décrit, ça c vraiment un plaisir…

    «  »Je saisi que sans lui je ne vaux qu’une machine sans identité … Il est mon identité … Je promets de rester fidèle à sa présence… de mourir en sa disparition …de rêver en sa compagnie … » »

    Rien à dire…Brimede..Continue…

  • brimede

    Merci Hana et Smooth pour vos commentaires … ça m’a fait plaisir ce que vous avez dit …

    Encore une fois Merci à Boukou qui a publié ce texte dans son merveilleux espace …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *