Ma tribune libre

Déception !

Encore une fois déçu !

Il se met alors à écrire, chose qu’il n’a pas fait depuis des années maintenant. La dernière fois remonte à trois ans. Il avait tellement écrit pour finir un prisonnier de ses récits. Il a tracé sur ses textes les traits de personnages variés : Des vieux, des jeunes, des femmes et des hommes. Il revient aujourd’hui pour taper quelques mots… Des mots pour exprimer ce qu’il ressent. Le chagrin d’une déception est toujours plus fort que lui.

Il reprend l’écriture dans l’objectif de faire exploser sa colère, de l’enterrer et d’y mettre fin. Elle doit couler avec les mots, elle doit ressortir sur ce qu’il écrit. Écrire sur quoi ? Il ne le sait pas.

Déception!!! Mais quelle douleur! Il a toujours commis la même erreur de croire aux autres, de leur faire confiance! Il aurait aimé que les choses  étaient passées différemment.

Il déteste…Ce sentiment!

Il revient à son coin, dans cette journée qui s’annonce longue et sans étoiles. Il va se réfugier dans son coin habituel, loin des yeux, seul, loin du bruit… Il cherchera le Silence. « Entre autres… La vie est un rêve » Un con l’a écrit sur son statut il y a quelque temps. Oui, il faut être stupide pour le croire ou le dire. La vie est un vaste champ de déception, où on peut être choqué à n’importe quel moment.

Il retrouve , dans son coin vide de tout, le silence recherché. Mais sa déception demeure intacte. Elle est omniprésente! Il se demande pour quelle raison il lui donne toujours cette chance. Cette chance pour le décevoir.

Il sort de son coin, retrouve la rue, le bruit des gens qui passent, s’arrêtent et continuent leur chemin sans le voir. Il devient l’invisible pour tout le monde. Il est l’inconnu!

La destination est une plage, il cherchera à affronter les vagues de la mer… Elles sont plus violentes que jamais, mais il ne pourra pas résister à l’appel du combat. Il luttera …Au moins leur combat est loyal…Claire et sans déception. Il se jette dans l’eau froide… Il lutte… Les vagues aient pitié de lui… Et le laissent gagner… Il s’allonge sur le sable, épuisé mais déçu du résultat… Il voulait perdre le combat et disparaitre dans la nature…

Quelle déception!

Le soleil annonce la fin de la journée… Incapable de se lever après son combat infernal. Il préfère rester allongé pour voir les premières lueurs de la nuit. Il fera en sorte que cette nuit connaitra la fin de sa déception incessante.

Que faire ? Il n y a pas mieux que Pardonner et oublier. Mais est-il capable de le faire ? Est-il capable d’y arriver ? D’oublier un jour et pardonner ? Écrire restera la solution… Car enfin de compte la vie est, entre autres, un rêve.

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

9 commentaires

  • Winnie

    Ton texte j’aime …Le visage pessimiste que tu lui affiche touche au très profond …La douleur et la déception se ressent facilement et s’accentue de ligne en ligne.
    Qui de nous n’a pas été déçu par des personnes très proches…L’Important c’est de ne pas s’attarder sur ce genre d’événement, de ne pas le tracer, de ne pas y penser … Et comme par magie 🙂 on fini par pardonner et par oublier..

  • Winnie

    J’ai oublié .. Tu peux me dire le secret de tes photos ? si tu décides un jour de donner des cours sur comment choisir la photo qui colle , je me déclare prenante 🙂

  • smooth

    Mais qui de nous n’a pas été déçu…ça fait longtemps que j’ai arrêté de la prendre comme mauvaise expérience…une déception est plutôt synonyme d’un nouveau départ, de belles choses qui m’attendent et qui sont mieux que à quoi je pensais, à quoi je m’attendais, et l7amdoulillah, c tjs le cas, le temps passe et c’est après que je réalise que c’était pas si décevant que ça…et la vie continue…

    C’est un peu dur pour moi de comprendre de quelle type de déception tu parle..le texte est vague..peux t on avoir plus de détail ?

    Sinon dis toi une chose, une déception te servira pour voir les choses claires après, d’ouvrir les yeux sur des vérités que tu connaissais pas..c’est dûr au début, c’est amer, mais c’est formateur…La vie est un rêve oui, dans le sens où nos rêves sont tjs plus avancés sur notre réalité. J’ajouterai que la vie est une longue pièce théâtrale, l’héro est celui qui saurait aimer les autres, patienter, se doter de la bonté…La vie est un Délice.. la question est : qui saurait parvenir à le goûter ?!!

  • mellassa

    Je ne suis pas du tout d’accord pour considérer la déception comme un début… C’est plutot une fin, une vérité qui dérange. Elle devient incontrôlable et douloureuse si elle vient de quelqu’un proche.

    Le personnage, a fait confiance plusieurs fois en ayant l’espoir qu’il ne sera pas déçu pour une fois… Mais il se trompait.

    Je ne peux donner plus de détails, car le texte décrit la déception et non pas la cause!

    La vie n’est pas forcement un délice… Elle a le goût amer qu’on ressent dans ce texte

  • smooth

    ya pas milles manières. Les deux uniques façons de considérer une déception sont abordables et discutables. La différence c’est que, une te permet d’avancer dans ta vie et ne pas s’attarder sur des choses qui ne valent plus la peine, tandis que l’autre te laisse là où tu es, tu t’apitoie sur ton sort et tu vois la vie noir sur noir. Alors Boukou, tu choisit quoi ? à toi de voir quelle itinéraire tu veux emprunter : celui de l’espoir ou la résignation ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *