La page blanche

La peur de la page blanche est insupportable ! Passer des heures devant un écran et ne rien trouver à dire, à écrire ou à décrire ! Les mots ne sortent pas. Les idées bloquent et les phrases restent coincées dans leur recoin le temps de trouver une issue possible.

Il fait chaud, il se sent faible de plus en plus  !

Il ouvre la fenêtre, mais le temps à l’extérieur est insupportable. Il ferme la porte à nouveau et rejoint sa place. La maudite climatisation ne fonctionne que quand on a pas besoin d’elle !

La chaise du bureau est très confortable, les musique est douce, la lumière est fade … Tout ce qu’il faut pour commencer à écrire … But, during hours, he put down nothing on his papers.

La nature n’aime pas le vide, mais comment il reste incapable de tracer des mots simples et sincères pour remplir le vide de son être ?

bonne soirée

 

1 commentaire sur “La page blanche

  1. on ne peut voir du simple quand tout ce qui est autour est complique.
    L’absence de spontaneite ferme l’oeil de la simplicite.
    Approche toi d’un enfant qui danse sous la pluie ou de ce vieux sage d’une ruelle de l’ancienne medina ou de cette bonne dame qui ramene le pain frais du petit matin a sa progeniture,souriante et pleine de reconnaissance.
    les mots simples et sincers provienent de la nature humaine,la toute premiere,depourvue de tout vice et satisfaite d’etre elle-meme.

    N.B: imagine que la page blanche est une toile et dessine ta vision du monde…pas comme tu le connais mais comme tu souhaiterais qu’il soit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *