Ma tribune libre

Le petit pigeon…

Je n’y crois pas aux coïncidences … Tout est déjà prévu… Pourquoi alors parle-t-on du choix ?Cette grande illusion!!! Oui on ne choisit pas … On subit.

J’ai fais le choix, j’ai dis que c’est le moment pour changer. Les habitudes ne seront plus les mêmes. Les amis, la pause café, l’ambiance sympa et les regards discrets me manquerons. Je n’étais toujours pas conscient de l’ampleur de cette décision, jusqu’à cette rencontre… Un weekend pas comme les autres… Des discussions autour tout et rien… Un petit cours d’histoire…

En boucle comme d’habitude, j’écoute une chanson qui me transforme en un zombi plein de tristesse… Je ne sais pas pourquoi!!!

Je suis entrain de parcourir les étages, pour voir les gens… pour les saluer… Je prépare mes aux revoir … Difficile de les prononcer… Je n’ai jamais aimé les moments d’adieu

Un petit nounou et nana dans l’air… ils partent à la découverte d’un monde que seuls eux connaissent. Ils parcourent la forêt, la mer, la rivière et le désert à la recherche du pigeon perdu. Ils s’arrêtent au milieu du chemin pour revoir leur décision… Ils continuent tout de même…

Un petit moment, un coup de téléphone pour entendre une belle voix… Loin d’être concentré, je me contente de regarder ce qu’il y a sur l’écran sans pour autant m’y intéressé..  L’esprit est ailleurs… loin… entrain de parcourir les distances pour retrouver à son tour le petit pigeon…

Petit pigeon

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

2 commentaires

  • smooth

    @Je n’ai jamais aimé les moments d’adieu…

    moi non plus, j’ai tjs voulu etre celui qui part que celui qui voit les autres partir, car le premier change de territoire, de personnes, d’entourage, tt est nouveau…alors que le deuxième s’enfonce dans sa mélancolie et voit cette personne dans chaque coin des endroits où ce partant rôdait…chaque place, tout rituel est un déclencheur de tristesse… tu leur rend la tache difficile…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *