Ma tribune libre

Sur les bois de Brest

Cette ville ne m’est pas étrangère, elle me rappelle des moments que je n’ai pas dû oublier. Ses falaises donnant sur la mer, son vent qui souffle, le silence et ma solitude, c’est tout Tanger. Froide de nature, son calme attire les âmes en peine à s’y reposer à s’y chercher, on fini par se perdre. Sa nature époustouflante, ses rivières à perte de vue inspirent la joie d’y vivre, pourtant je ne me trouve pas. Seul dans une voiture, sur une route que je méconnaissais avant, je guette un bonjour, un sourire, quelqu’un ! Une centaine de kilomètres plus loin, je me réveille, je réalise qu’il ne sert à rien de continuer la découverte. Faut avouer que la solitude me submerge au lieu de me convaincre que je me balade.

C’est fou ce qu’on peut vouloir la chose et son opposé, chercher à s’enfuir et se repentir, espérer devenir quelqu’un et rester un inconnu…j’ai lu quelque part que l’homme est un aigle; plus il est important plus il s’élève, plus il s’élève moins il est visible, au sommet il atteint la solitude ! Je ne suis pas du tout d’accord ; l’aigle, même en haut d’un arbre, il arrive à dormir.

Sur les bois de Brest

Bilal

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

6 commentaires

  • smooth

    C’est fou ce qu’on peut vouloir la chose et son opposé…tt à fait d’acccord !!

    on cherche à s’entourer de gens pour fuir une solitude accablante…et en opposé on tache à s’éclipser, s’isoler espérant retrouver une paix fuyarde, qui n’a d’existence que dans nos rêves…

    peut etre on se connait pas mais pour moi l’aigle n’est qu’un signe de noblesse, et la nature celui de la sagesse…c fou combien ils cohabitent bien ensemble: la mélancolie…la solitude…avec la mère NATURE…

    joli texte et très beau sentier..

  • Bilal

    Merci Smouth 🙂

    J’ai juste écrit ce que je fait de mes journées, mettre ses sentiments noir sur blanc, résulte souvent en de jolis petits textes…enfin je crois…car ils sont pleins de vérités.

    à propos de la solitude Victor Hugo dit: « La solitude est bonne aux grands esprits et mauvaise aux petits. La solitude trouble les cerveaux qu’elle n’illumine pas ». Je ne suis point sûr si je suis pas du bon coté…j’espère qu’il se trompe!

  • smooth

    Au contraire, c’est en moments de solitude qu’on réfléchit pur, on est confronté à nous même sans artifices ni déguisement et surtout on arrive à écrire de belles choses 🙂

    les grands esprits améliorent leur niveau de réflexion et creusent de plus en plus…ils spéculent…ils s’autocritiquent..du coup ils évoluent…tandis que les petits restent des petits du moment que la confiance en soi leur trahit..

    la morale c’est qu’il fait bien savoir de quel camp on fait partie, sinon on est troublé à jamais..

  • nawal

    c’est ce qui fait l’equilibre de l’aigle non? plus il s’eleve plus il arrive à detecter sa proie 🙂 et par la suite il peut survivre, mais il lui arrive de descendre tres bas 🙂 pour l’attraper fort, tel est l’homme, s’elever lui permet cette solitude qu’on essaie le plus souvent de fuir mais qui à mon sens lui permet de se faire un bilan, et lui permettra par la suite de retrouver son equilibre pour pouvoir continuer à jouer ses roles dans les prochaines scenes de sa vie!…

    tres belles phrases et tres belle interpretation Bilal 🙂
    Nawal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *