Ma tribune libre

What a wonderful World

Le matin tôt, il s’est réveillé. Un cauchemar a fait son effet. Effrayé et choqué tels étaient ces sentiment à ce instant là. What a wonderful world!!! Il se rappelle du titre du film. En analysant le film il sort avec une seule conclusion. Les marocains trouvent la créativité dans les contrastes. En mélangeant les types et les modèles cinématographiques il se croient capable de créer. Il retourne à son lit, s’allonge et pense à son cauchemar. Un rêve qui se répète un peu près chaque nuit depuis maintenant une semaine. Pourquoi ce cadre et ce tas de détails. « Trop précis » pour un cauchemar. Souvent, il faisait des rêves, des cauchemars, mais ils étaient toujours vagues, imprécis et absurdes.
What a wonderful world!! Le premier jour où il a entendu ce titre, il s’est dit « Mais quelle moquerie!!! » Le réalisateur se moque certainement de la vie. Le monde ne peut être Wonderful !!! Il s’est levé du lit pour chercher un verre d’eau. La course qu’il avait fait dans son cauchemar l’a assoiffé et l’a épuisé. Ce matin il prendra le bus pour aller au boulot. Il a besoin de voir un peu les gens, les contempler et essayer de deviner un peu leurs pensées. Ironie mortelle. Il a pris le verre d’eau dans ces deux mains, regarda les petites ondellettes qui surgissaient sur la surface. Il commença alors son délire. Il essayait d’imaginer le parcours de ces gouttes d’eau dans ses veines, dans son corps avant d’en sortir en apportant avec elle ce qui le salir. Il s’est toujours imaginé sa vie si les choses avaient pris un autre parcours.
Un petit souffle de vent l’a caressé, il regarda devant lui, la petite fenêtre devant lui était ouverte.
Le ciel étoilé commença à dire au revoir et à se dissiper en cédant la place à la lumière du jour. La fin est la mort. Avec tout le mélange insolite des sentiments qu’il éprouvait, il trouva le temps pour sourire avec ironie et se moquer de la vie et de la mort.

Dans son coin, et à travers la petite fenêtre, il voyait les gens qui commençaient à sortir. Comment est-ce possible ? Il le faisait lui aussi. Jadis Il se réveillait très tôt le matin. Maintenant il n’y songe même pas. Il s’est décidé. Ce matin il ira au boulot using the bus
L’anglais!!! Tant simple est-t-il tant il n’a jamais pu le maîtriser. Anyway, il s’est retourné vers le lit, alluma la radio et chercha de la bonne musique. Une douce musique est la seule qui lui permettra de retourner à son sommeil. « Oui c’est ça » Il n’y a pas plus beau que OumKaltoum pour se relaxer. Il commença à écouter chanson en essayant de deviner la suite… et il s’est endormis… en prononçant What a wonderfull world.

Écrit Le matin au bus le 14-03-2007

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *