Ma tribune libre

In any given time

Je ne sais pas pourquoi, j’ai des frissons, chaque fois que j’écoute cette chanson. En lisant les paroles, j’ai une envie de meurtres. In any given time He’ll be there... Envie de me reconstruire… Envie de devenir triste. Envie d’aller surfer sur les grosse vagues… caresser l’eau de l’atlantique et voler loin… De tout laisser tomber … De ne plus regarder derrière… De ne plus rester moi même et devenir l’autre soi en moi… De dessiner sur le sable les traces et les traits incompréhensibles que d’habitude je trace sur un bout de papier.
Why ? La mélodie me rend très triste et je ne sais pas pourquoi!!! Je l’écoute en boucle… J’ai envie de devenir triste pour ressentir la joie, si elle se présenterait un jour… J’ai une vie de suicide… Je veux pleurer… Je veux mettre fin à ma misérable vie… Existence insignifiante… Courte et sans goût… Le noir… La couleur sombre qui m’englobe en ce moment… La chanson pourtant est positive mais la guitare jouée me rend si triste…si mal dans ma peau. Je ne sais plus quoi faire… Le boulot ??? Impossible de le faire avancer en ce moment…

Je vous ai déjà parlé du plaisir ressenti quand on est triste… On est des fois heureux en étant triste… en ressentant tous ces sentiments, on sait découvrir l’essence de leur composition… Personnellement je suis incapable de les décrire par des mots … Mais c’est très beau…

Ecrire sous la dictée… Et oui, je ne sais pas ce que je suis entrain d’écrire et je ne vais pas le relire par crainte de ne pas le poster ou de le supprimer… Je l’écoute en boucle… Any given time… Certes, pour plusieurs c’est une chanson comme les autres…

Je me sens bien en me sentant mal… Des fois, je me demande si un jour on se rencontrerait ? Si le temps nous jouent comme d’habitude ces tour de magie pour nous mettre sur la route de l’autre ? Je n’imagine pas la rencontre… Je n’arrive pas … Incapable…

Le drapeau flotte comme un bateau sur la mer… Mon cœur bat très fort, en silence… Le même silence que les morts éprouvent dans leurs tombes. Partout il est présent et n’importe quand…

I’m looking for myself…

I’m out to fight the devil but never fought myself
Read a thousand books but never read myself

C’est un livre chiffré, que je n’arrive toujours pas à le déchiffrer… Comment faire alors ?

Le destin, le temps, et toujours la mort. Le noir, partout même au printemps…

J’ai assez écrit, la flamme est toujours brûlante… Impossible de l’éteindre… La nième fois que j’écoute le même morceau… Bon j’arrête…

Mohammed Boukoutaya passionné du web, directeur de projet, consultant IT, spécialisé dans les solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : YallaCine.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com et SortirauMaroc.com

3 commentaires

  • smooth

    en plus du rhytme, les paroles me touchent bcp…ta bien choisit le thème…
    j’ai tjs aimé cette chanson, ca me pousse à mettre en cause bcp de choses ds ma vie…

  • wow

    salam boukou j’ai boukou aimé le new look de ton site il est wa3er bezzzzzzzzzzaf…..and i love these words:
    I’m out to fight the devil but never fought myself
    Read a thousand books but never read myself

    très profonds merci pour ce petit voyage…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *