Ma tribune libre

Au Flayek de Salé (Mrissa)

Lieu : Salé, flayek…

Date : Je ne sais pas … Enfin, ce n’est pas très intéressant …

Pourquoi : Gagner de l’argent… Peut être pour faire d’autres choses et connaître le monde 🙂

Mikaaaaaaa!!! Il cris à haute voix… et en 2 secondes 10 enfants l’entourent : « La voila !! Elle est solide, à 1 DH, ce n’est pas un sac de plastique noir…  » Un petit accrochage entre eux… « Un seul… allez foutez moi le camp d’ici  »  Il prend le sac de plastique du premier arrivé. Et oui, le premier qui arrive est le premier qui vend… Il se retourne vers son client, » veux-tu les mettre directement ou les séparer ? »  Indécis, le client ne sait pas ce qu’il doit faire… Il met tout dans le même packet…

C’est le cinquième client de la journée… Pas trop de bénéfice pour aujourd’hui… Il en a aussi marre de nettoyer les poissons. Il a appris ce métier par observation… Il faut traîter les poissons avec souplesse, les traîter comme un petit bébé.  il s’est spécialisé dans les gros poissons…

Oui, il doit changer d’activité… Vendre, rapporte nettement mieux… Mais il y a plus de risque… L’activité n’est pas simple à entamer dans cet environnement vicieux!! Les marins et les marchands se battent comme des bêtes pour décrocher le bon marché… Impossible de créer une place parmi eux… Ils ont des techniques, qui ne tombent pas à l’eau, pour faire fuir les nouveaux arrivés dans le domaine…

La décision est prise, il doit gagner plus… Le premier jour, le premier accrochage et il ne doit pas se laisser faire!!! Un échange étonnant d’injures et d’insultes entre lui et les autres acheteurs… Il finit pas provoquer le premier vrai accrochage… Il a pris une raclée, mais sans se laisser faire… Il a montré qu’il fait à présent parti de leur camp… Il a su créer sa place…

Le premier jour, pas trop de bénéfice : à peine une petite marge… Mais il est content… C’est nettement mieux que les miettes qu’il gagnait quand il nettoyait les poissons…

« M9ila hna, M9ila Hna,  (B9ina Hna) » … « Hak les poissons machi les poisons »… « Aji l3andi »… « A hdi balek men hout casa »… « A chouf trawa et n9awa et hout lblad »…  « Ahdi rassek ya lhader 3inik »…. Un tas d’expressions échangées entres les marchands pour attirer les clients… Une guerre froide entre eux… Elle se transforme des fois en une guerre déclarée… Dans ces cas là, il vaut mieux tout laisser tomber pour garder sa tête au dessus de ses épaules!!!

Ba Omar, l’amine des marchands est l’un des hommes de ce domaine!!! Sans avoir besoin de vendre ni de fournir le moindre effort, sa part du marché lui est conservée.

L9allaya… Les marins teintés et bronzés …. Que de beaux souvenirs… Un jours je vous en parlerai plus… Car ça en vaut la peine

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

11 commentaires

  • smooth

    wallah ila je t’envie, c ce genre d’expérience qui me tente 🙂

    ça se voit que le sac est plein..ça se vide petit à petit…ce qui importe c que ça se vide 🙂

    tu me fais tenter Boukou 🙂 de tels vécu méritent d’être racontés…

    ce récit me rappelle une personne que je connais, un chef d’entreprise mnt qui a eu de tels débuts…vraiment j’admire…ce qui me tente dans ts ça c précisément le contact humain…il peut y avoir des engueulades mais c’est formateur…c la VIE…

    un bon début différent..wama khafiya kana a3dam 😀

    je vais déraper un peu, mais le but est le meme..
    vendredi passé après une petite marche sur la côte nouvellement aménagée de Boureguregue, on a décidé moi, ma colloc et un ami de partir manger kefta chez wa7ed l7aj qu’on connait à Swi9a (bab l7ed), c’était un peu tard 11h du soir, l7aj a dû fermer, en prenant le chemin du retour, yavé des vendeurs ambulants qui préparaient du chwa près de la mosquée, on passait devant eux sans être tenté, tt à coup on a vu un cheway tomber et tt le charbon qui est tombé sur lui, heureusement rien ne lui est arrivée lhamdoulillah mais tt son capital est sur terre, un jeune homme qui s’est précipité à l’aider pour tt ranger, le vieux monsieur a récupéré ses forces, réinstallé le tout, pris l9etbane et che7ma du par terre et recommencé à cuire tt ça..le vieux monsieur ne pouvait faire autrement, je le regardais…forcément il cherche à nourir sa famille avec les moyens qu’il a… j’avais les larmes aux yeux, mon ami a voulu lui donner de l’argent et partir mais ça se traite pas comme ça surtout avec un homme de dignité comme ce monsieur…ce vieux continuait à travailler tt en répétant une phrase  » annasrou mina lah  » ça ma bcp touché..alors on a décidé de manger chez lui, on savait que ce qu’on mangeait n’est pas du tout aux normes mais kanaklo o da7ekine o nachetine…une fois fini, on est rentré le coeur pur..que c beau ce sentiment d’avoir rendu service à qqun, d’avoir aidé à tracer un sourire sur le visage d’un vieux monsieur..

    Bon je ferme la parenthèse, cété une histoire parmi d’autres..

  • mellassa

    .alors on a décidé de manger chez lui, on savait que ce qu’on mangeait n’est pas du tout aux normes mais kanaklo o da7ekine o nachetine

    Hadik hiwa hlawat la marine 🙂

    En fait je n’ai jamais eu de prob de nourriture surtt de ce genre la car j’ai vu pire 🙂 Surtt chez l9alaya à Salé à l’époque…Dakchi bnin hit fih ljaratim 😀

  • smooth

    voilà 😀 ça me rappelle qd j’étais au primaire, on mangeait tone o le7rour f ness koumira, on l’appelait « khanez o bnin 😀 « , après une fois grande c’était « Bawlo » l7em rass 🙂 jai tjs aimé là où il ya bcp de monde, les endroits populaires, là où on se bouscule les uns les autres….le contact humain…

    vraiment on en garde que les souvenirs..denya rada autant en profiter et en faire profiter les autres…

    sinon 3ejbateni hadi « M9ila hna, M9ila Hna, (B9ina Hna) » 😀

  • smooth

    tu dois goûter à celui là, ya pas mieux…mais si ça te dégoûte psychiquement vu cette mauvaise expérience laisse tomber..

    sinon moi li 3endi m3aha sawabi9, c le7rira dial zen9a mais jai pu surmonter mon dégoût, et j’ai recommencé chez les hadok les cafés sur les rochers à St Germain f temara 🙂

  • smooth

    warah l7am rass haka kaykoun, doud rah kayen f rass dial l7aweli 🙂 3la 3emrek mal9itih fel3id lekbir, kola 7aweli o 3endou douda f rasso, du moins c ce quon dit 🙂
    3lach kayente7 rah 7inet mberztah hadik dwida 😀

  • smooth

    comme tu veux…en tout cas, tu sais pas ce que tu rate 😀

    j’en reviens pas 🙂 BOUUUUUUUUUUkOOOOOOUUUUUUUU kolo o 3af 7inet chaf jouj dwidate, vraiment machi dialek hadi a Simo 😀 lol tinkièt, moi aussi jai failli manger wa7ed moulay bouje3rane mais j’ai oublié cette affaire 🙂 ça arrive.. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *