Ma tribune libre

Le dernier Billet d’un homme suicidaire

Un lundi ordinaire, tout se bouscule devant moi.Je referme le livre que je tiens dans ma main… Je n’ai pas d’envie pour le lire !!! Un roman, une biographie, je ne sais pas trop comment le qualifier… Je regarde à travers la vitre, le drapeau flottant… Qu’il est beau!!!…Sur le mur de ma chambre un autre a pris place. Le boulot !!! Une tâche pour lutter contre l’ennui… Les vitres transparentes, me montrent des visages un peu sombres et voulant donner l’impression d’être occupés… Une belle comédie. Je continue, mon délire permanent… Ecrire…Je sais qu’un jour je finirai par me suicider… L’idée me tente énormément…Il faudra du

courage pour le faire… Tant de phrases et d’idées, de promesses, des rêves, et de souvenirs. Et un jour tout cela fini, disparaît… L’idée est intéressante. J’avais lu quelques part, que entre penser au suicide et l’exécuter on peut y passer toute une vie. Ben à quoi sert –il dans ce cas ? Le drapeau suit toujours les petites vibrations du vent. A côté de lui un palmier, un vieux palmier… Je ne sais pas s’il est né à cet endroit ou s’il a été déplacé de sa ville natale. Comme chacun de nous il a été contrarié à quitter son Bled et sa terre d’origine.

Le livre est posé sur la table. Je le finirai ce soir, ou jamais !!! On ne peut pas savoir, et c’est ce qui fait le charme de cette vie. Je me rappelle, des vieux visages, à vrai dire j’essaie de me rappeler. J’avais toujours ce problème de mémoire. Associer les noms au visages. Un petit oiseau, s’approche du palmier, et décide enfin de s’y installer. Sa femme, je suppose, le suit , elle s’approche de lui et, dans une sorte d’histoire d’amour silencieuse, elle l’embrasse. Pourquoi on ne pas vivre seul ? Pourquoi est t-il si difficile de se dire que je resterai seul ?
J’ai toujours eu mes plans solos, et je les adore beaucoup. Je regarde ce que je suis entrain d’écrire… je ne peux pas le relire depuis le départ sinon je vais tout supprimer… La musique, La musique, La musique…Comme toujours j’écoute something beautiful cette fois :

Theres nothing where he used to lie
My inspiration has run dry
Thats whats going on, nothings right, Im torn

De Natalie Imbruglia.
Je reviens à mes pensées, et à la vie et à la mort et à la tâche qui m’attend. Car si je continue mes délires je n’en finirai jamais… C’est moi tout simplement Boukou Délire….

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *