Ma tribune libre

Mélancolie Matinale…

Encore une fois, je me laisse emporter par une chanson… Elle me fait ressentir le mal que j’ai… Le mal en moi. Je ne veux pas faire le bilan, et je ne peux pas… Les données comme toujours ne sont pas complètes… Je me laisse emporter… Je laisse les mots coulés comme d’habitude, sans trop agir sur le cheminement… Le plus important c’est d’écrire… de libérer… Comme en Zouglou , En Zouglou on dit pas il faut danser, on dit faut libérer, on libère les gars ! (Magic -System)

J’ai besoin de libérer… Hier, on a fêté l’anniversaire de Bilal… Joyeux anniversaire mon cher Ami…

Un changement brutal d’habitudes m’attends… Pourrais-je le supporter ? Saurais-je m’adapter… Comme toujours je n’ai pas de réponse.

C’est la mélancolie du vendredi… Ce sont les « au revoir »  que je déteste… Dire au revoir à des personnes qu’on reverra jamais… Jouer le jeu… et dire à très bientôt…

Hier, j’ai lu quelques poèmes de Samir…  Il avait une seule et unique copie de son livre… J’ai découvert le côté poétique d’un homme « touche à tout »…Très simple comme écrit… Mais trop profond… J’ai réussi à déchiffrer un de ses poèmes intitulé « Miracle ».

Je lis et relis les paroles de « Society » . Je ne me lasse pas… Je découvre des choses… Je pense à d’autres… Je compare… J’analyse… « La vie est injuste »

On commence du moins… Un besoin… On ne commence pas à zero comme les autres… Les responsabilités, les engagements sont là pour freiner notre élan… Samir l’a dit la dernière fois…

Je n’ai jamais eu peur du changement… De tout recommencer à zero… de repartir de la case de départ pour atteindre peut être les objectifs rêvés … Mais la dépendance… On est pas mettre de soi… D’autres dépendent de nous…

La chanson, libère en moi ce sentiment de perte… Je ressens une envie de  laisser couler mes larmes … Cela pourrait-il  me faire du bien ?… Un Homme qui pleure est un homme fort… Il fait ce que d’autres cachent… Rares sont les moment où j’ai pleuré… 4 fois… (Décès, séparation, échec… )

Je suis au bureau… Plutôt, je suis au fin fond de mes sombres pensées… Je boucle… Je passe d’un point à un autre…

On m’a dit que je suis une personne transparente … J’en doute fort… Souvent sous le sourire rayonnant se cache une mélancolie, un état de tristesse vague et indéfinie… Je suis plutôt une personne qui écrive pour partager, sa joie et sa tristesse…

Il est encore 9h14 min… Cela plus d’une heure que je suis au boulot… Je n’ai rien fait et je doute que j’arriverai à bosser…

Le temps passe très vite et rien ne change… Ah oui on vieillit et on découvre l’injustice quotidienne… On souffre en silence… et on partage notre joie avec les autres...

Cette fois c’est fait… Je ressens cette petite larme chaude sur ma joue… Elle parcourt mon visage avant de faire une chute libre sur la surface de mon bureau…

Hier,  je l’ai su… J’ai atteints mes limites… J’en peux plus… Tellement fatigué… Il me faudra du repos… des vacances… de la solitude… et de connaitre l’autre face caché en moi… Le côté obscure…

Je me rappelle bien qu’une amie , me l’avait dit un jour… « T’as quelque chose obscure,… un truc mystérieux en toi… Et c’est difficile de le percer… »

L’envie de zapper, de cette vie pour commencer une autre me possède en ce moment plus que jamais… Alors quoi faire ??? Je ne répondrai pas à la question… Je laisse au Temps de le faire…

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

7 commentaires

  • brimede

    Je me suis retrouvé tout simplement à travers les flashs de ton récit … j’ai ressenti que j’avais les mêmes pensées en ce moment précis en déchiffrant certains passages …

    ————–

    Si t’as besoin de pleurer, fait le … Soulage toi, ça ne pourra apporter que du bien … ça changera surement rien ds la situation actuelle, mais ça dégagera le grand poids qui pèse dans le cœur, qui alourdit la respiration et qui bloque le soufflement … être seule est bcp mieux pour le faire, non pas pour la honte, mais juste pour éviter le pourquoi qui parfois aggrave l’état d’esprit au lieu d’apporter du soutien …

    ————-

    Le temps passe tellement vite, et on court avec … faut pas penser qu’il y a rien qui changent … regarde à tes alentours, et tu trouveras surement tout qui basculent … si ce n’est pas vers ce qu’on prédit bon, c’est surement au sens inverse … ça nous arrange de ne rien voir … de toujours y croire … Mais le réveil est toujours choquant …

    ————-

    Hier, après le travail, j’ai pris un café avec des amis … j’étais étonné de découvrir que je ne suis pas le seule à me plaindre de la vie, de la situation actuelle, de ma perte, de ma volonté de sursauter cette étape, m’équilibrer et reprendre le cours … Mais je me sens prisonnier … je me sens attaché, incapable de voler ni de crier … incapable de retrouver mon paradis sont je rêvais …

    —————-

    Pour les départs … c’est la vie tout simplement mon ami … y a des départs et des arrivés … c’est triste et c’est tout à fait naturel … mais on vit pour la survie et non pas pour l’environnement… Je suis arrivé en France encore jeune … j’ai quitté ma famille, mes amis, mon entourage …. et je me suis retrouvé dans un environnement dont j’ignorais tout … Mais l’adaptation était plus forte que moi … On arrive tous à accepter le réel à un moment précis …

    ————-

    La transparence du caractère n’a rien à voir avec les sentiments emmagasinés chez chacun de nous … On pourra être transparent dans les faits, dans le comportement, dans les principes, dans la personnalité, sans qu’autant exprimer et dégager tout ce que le coeur ressent … Ce n’est pas de la comédie, mais tout simplement de la discrétion ….

  • smooth

    ya un dicton que j’aime bcp et j’en fait l’emblème de ma vie sur terre
    « whatever doesn’t kill me makes me stronger »
    j’ai beau réfléchit sur le fait que la vie est injuste, jai conclut que l’homme est une plume, un herbe qui se laisse aller dans le sens du vent, on y peut rien, ta pas le choix, que tu le veuille ou pas la vie c des changements, des états, parfois on se régale parfois on perd les pédales et du coup on est déboussolé…j’ai entendu une fois un psy arabe très connu dire une chose qui m’a marquée, que si les mauvaises phrases engendrant un état de mal et de malaise trouvent le chemin vers notre intérieur pour y prendre place, c parce que on lui a donné la permission de le faire…rien et personne n’est capable de nous affliger à moins que si on lui donne le droit…..c dur à appliquer mais c faisable du moment qu’on comprend les tours que nous joue la vie…la vie est ce qu’elle est, c nous qui devons changer, chaque chose qui part est forcément signe pour une autre qui va surgir, on est jamais sans…c juste question de temps…et après que le temps dû passe on réalise que plutot on en a tiré profit plus que de malheur…le problème cher ami est qu’on a une vue microscopique donc c normale nos réactions mais sans leur donner pour autant plus qu’elles méritent d’avoir en matière de temps et d’investissement sentimental…
    « C’est la mélancolie du vendredi… Ce sont les “au revoir” que je déteste »
    une chose que je partage avec toi, les gens normalement n’aime pas le lundi, moi je me sens mal chaque vendredi, il suffit qu’un ami ou amie proche ne soit pas là le week end pour déprimer….j’essaie de me désintoxiquer… Ah modite dépendance….elle nous sert qu’à nous causer des ennuis…
    de même pour les au revoirs…on les décrits ainsi espérant concrétiser le « REVOIR » un jour…mais si jamais ça vient pas on se contente de dire qu’au moins on a connu cette personne un jour et que des fois elle pense à nous et on en fait pareil…la vie c des départs et des arrivées…et on est pas obligé de suivre les autres…chacun se trace un chemin qui n’est pas forcément bon mais ça reste un choix que seul le temps est capable de prouver…donc patience…seul le temps est maitre de la situation…on dit que « Le temps est un grand maître. Le malheur, c’est qu’il tue ses élèves »….
    tu sais c bien des fois de passer par des périodes comme ça « d’ailleurs je passe par en ce moment » parce que ça forge la personne, ça l’immunise plus contre ce virus de la dépendance dont on souffre tous…à mon avis c seulement les gens bien qui subissent ça, des gens qui pensent sinon ceux qui le vivent pas pour moi c des vagabons dans la vie…
    la morale de lhistoire c quil faut continuer à vivre, c pas facile de surmonter tout ça, moi aussi ça m dépasse…mais il faut surtout pas perdre ce sourire rayonnant dont les autres dépendent…., de montrer et causer la joie aux autres meme si on en est dépouillé du fond de l’intérieur… car un jour ou l’autre on sera contaminé par…
    j’ai vraiment envie de dire plus, de faire plus, de t’aider…mais….je laisse ça au temps…car franchement té jamais aussi brillant que lorsque tu parle de toi, parce que ça va droit au coeur..c’est du vecu…
    Bon je crois k j’ai assez baratiné…je sais pas si j’ai pu aider o moins par mes mots…espérant te voir joyeux plutot lire ta joie..
    enfin pleure si t’en a envie…c que les arrogants qui s’abstiennent à le faire… et rappelle toi « whatever doesn’t kill me makes me stronger »

  • mellassa

    @Brimede…

    ————–

    Si t’as besoin de pleurer, fait le … Soulage toi, ça ne pourra apporter que du bien … ça changera surement rien ds la situation actuelle, mais ça dégagera le grand poids qui pèse dans le cœur, qui alourdit la respiration et qui bloque le soufflement … être seule est bcp mieux pour le faire, non pas pour la honte, mais juste pour éviter le pourquoi qui parfois aggrave l’état d’esprit au lieu d’apporter du soutien …

    Je veus bien le faire cher Amine, mais je n’y arrive toujours pas… Je ne suis toujours pas seul…

    ————-

    Le temps passe tellement vite, et on court avec … faut pas penser qu’il y a rien qui changent … regarde à tes alentours, et tu trouveras surement tout qui basculent … si ce n’est pas vers ce qu’on prédit bon, c’est surement au sens inverse … ça nous arrange de ne rien voir … de toujours y croire … Mais le réveil est toujours choquant …

    Je suis d’accord… Puisque on Vieillit ..Et puis le monde bouge… Sauf que des fois c’est notre repère qui stagne..

    ————-

    Hier, après le travail, j’ai pris un café avec des amis … j’étais étonné de découvrir que je ne suis pas le seule à me plaindre de la vie, de la situation actuelle, de ma perte, de ma volonté de sursauter cette étape, m’équilibrer et reprendre le cours … Mais je me sens prisonnier … je me sens attaché, incapable de voler ni de crier … incapable de retrouver mon paradis sont je rêvais …

    C’est difficile de chercher tout le temps… et puis des fois on est pris par un choix… donc c’est difficile de faire un retour…

    —————-

    Pour les départs … c’est la vie tout simplement mon ami … y a des départs et des arrivés … c’est triste et c’est tout à fait naturel … mais on vit pour la survie et non pas pour l’environnement… Je suis arrivé en France encore jeune … j’ai quitté ma famille, mes amis, mon entourage …. et je me suis retrouvé dans un environnement dont j’ignorais tout … Mais l’adaptation était plus forte que moi … On arrive tous à accepter le réel à un moment précis …

    Les départs me feront toujours mal… On est capable de s’adapter par la suite … Mais le départ lui même nous marque…et des fois la marque est saignante…

    ————-

    La transparence du caractère n’a rien à voir avec les sentiments emmagasinés chez chacun de nous … On pourra être transparent dans les faits, dans le comportement, dans les principes, dans la personnalité, sans qu’autant exprimer et dégager tout ce que le coeur ressent … Ce n’est pas de la comédie, mais tout simplement de la discrétion ….

    Je vois ce que tu veux dire… Mais les gens les confondent… et puis c’est pas impossible de trouver la fusion… et le lien entre les deux…

  • mellassa

    ya un dicton que j’aime bcp et j’en fait l’emblème de ma vie sur terre
    “whatever doesn’t kill me makes me stronger”

    Je l’aime bien celui la… Li ma9tlat tssmen…

    j’ai beau réfléchit sur le fait que la vie est injuste, jai conclut que l’homme est une plume, un herbe qui se laisse aller dans le sens du vent, on y peut rien, ta pas le choix, que tu le veuille ou pas la vie c des changements, des états, parfois on se régale parfois on perd les pédales et du coup on est déboussolé…j’ai entendu une fois un psy arabe très connu dire une chose qui m’a marquée, que si les mauvaises phrases engendrant un état de mal et de malaise trouvent le chemin vers notre intérieur pour y prendre place, c parce que on lui a donné la permission de le faire…rien et personne n’est capable de nous affliger à moins que si on lui donne le droit…

    C’est ce qui veut dire en quelques sorte que nous devons créer nous même cette joie et faire un /ignorer pour le malaise que nous pouvons ressentir ??? Mais je ne pense pas qu’on peut le contrôler… On a beau dit le contraire… Mais le malaise vient s’installer dans nos coeurs de temps à autre…

    ..c dur à appliquer mais c faisable du moment qu’on comprend les tours que nous joue la vie…la vie est ce qu’elle est, c nous qui devons changer, chaque chose qui part est forcément signe pour une autre qui va surgir, on est jamais sans…c juste question de temps…et après que le temps dû passe on réalise que plutot on en a tiré profit plus que de malheur…le problème cher ami est qu’on a une vue microscopique donc c normale nos réactions mais sans leur donner pour autant plus qu’elles méritent d’avoir en matière de temps et d’investissement sentimental…

    Tu l’as dit toi même il faut comprendre la vie… Mais est-ce possible ?
    je te suis pour la vision microscopique mais ce cela ne nous doit pas empêcher à essayer de comprendre …

    “C’est la mélancolie du vendredi… Ce sont les “au revoir” que je déteste”
    une chose que je partage avec toi, les gens normalement n’aime pas le lundi, moi je me sens mal chaque vendredi, il suffit qu’un ami ou amie proche ne soit pas là le week end pour déprimer….j’essaie de me désintoxiquer… Ah modite dépendance….elle nous sert qu’à nous causer des ennuis…

    🙂

    de même pour les au revoirs…on les décrits ainsi espérant concrétiser le “REVOIR” un jour…mais si jamais ça vient pas on se contente de dire qu’au moins on a connu cette personne un jour et que des fois elle pense à nous et on en fait pareil…la vie c des départs et des arrivées…et on est pas obligé de suivre les autres…chacun se trace un chemin qui n’est pas forcément bon mais ça reste un choix que seul le temps est capable de prouver…donc patience…seul le temps est maitre de la situation…on dit que “Le temps est un grand maître. Le malheur, c’est qu’il tue ses élèves”….

    j’ai aimé ce proverbe…

    tu sais c bien des fois de passer par des périodes comme ça “d’ailleurs je passe par en ce moment” parce que ça forge la personne, ça l’immunise plus contre ce virus de la dépendance dont on souffre tous…à mon avis c seulement les gens bien qui subissent ça, des gens qui pensent sinon ceux qui le vivent pas pour moi c des vagabons dans la vie…

    Oui mais la dépendance d’une bonne compagnie est positive… C’est une dépendance à chercher…

    Alex le supervagabon (Into the wild)

    la morale de lhistoire c quil faut continuer à vivre, c pas facile de surmonter tout ça, moi aussi ça m dépasse…mais il faut surtout pas perdre ce sourire rayonnant dont les autres dépendent…., de montrer et causer la joie aux autres meme si on en est dépouillé du fond de l’intérieur… car un jour ou l’autre on sera contaminé par…
    j’ai vraiment envie de dire plus, de faire plus, de t’aider…mais….je laisse ça au temps…car franchement té jamais aussi brillant que lorsque tu parle de toi, parce que ça va droit au coeur..c’est du vecu…
    Bon je crois k j’ai assez baratiné…je sais pas si j’ai pu aider o moins par mes mots…espérant te voir joyeux plutot lire ta joie..

    Merci chere amie…
    enfin pleure si t’en a envie…c que les arrogants qui s’abstiennent à le faire… et rappelle toi “whatever doesn’t kill me makes me stronger”

  • smooth

    « C’est ce qui veut dire en quelques sorte que nous devons créer nous même cette joie et faire un /ignorer pour le malaise que nous pouvons ressentir ??? Mais je ne pense pas qu’on peut le contrôler… On a beau dit le contraire… Mais le malaise vient s’installer dans nos coeurs de temps à autre… »

    je te l’accorde, le malaise est tjs présent mais qd il vient nous rendre visite il faut pas quil soit comme un invité te9il 3la l9elb, lah yer7em men zar o khefef, autrement dit faut pas qu’il prenne plus de temps, il faut vite le soigner, chacun de nous doit connaitre son remède ça dépend dune personne à lautre, pour moi c les voyages meme si des fois le trajet de mon travail à la maison c un voyage dans le quel je libère comme tu dis…ç ma cure

    « Tu l’as dit toi même il faut comprendre la vie… Mais est-ce possible ?
    je te suis pour la vision microscopique mais ce cela ne nous doit pas empêcher à essayer de comprendre … »

    chercher oui, mais pas trop s’éloigner il se trouve que la joie des fois est à nos cotés mais nos yeux sont si petits et nos sourcils si froncés pour la repérer 🙂

    « Oui mais la dépendance d’une bonne compagnie est positive… C’est une dépendance à chercher…

    Alex le supervagabon (Into the wild) »

    yaaaaa di into the wild, je dois le voir ce film :), je suis daccord… le problème c que on en tombe malade…qd on trouve des gens bien on tache à les garder, comme on dit le plus dur ds une relation c pas de l’entamer mais l’entretenir…on tache à la garder mais son entretien nous revient cher, ça impacte la santé et le moral, mais ça reste incurable et malgré ça on en est heureux..

    « Merci chere amie… »
    Merci à toi, sans qui je serai pas là à partager ma vision….

  • passagère

    c’est cette musique qui nous pousse de plus en plus à vouloir et aimer continuer notre chemin vers le futur, tu sais Boukou, en te lisant, j’ai eu un grand envie à te parler, à t’écouter, me parler de cette séparation de cette dépendance qui a pu engendrer cette larme chaude 🙂
    tu sais chacun de nous vit des situations pareilles, reste à voir la manière de dépasser ce moment si lourd! injuste la vie oui, du moment où on s’habitue à quelqu’un et qu’on partage des moments avec lui, injuste parce que à un moment on doit plus le voir on doit plus lui parler, on doit l’oublier petit à petit, mais c’est comme ça qu’on pourra avancer non?
    si on cherche le bonheur de l’autre n’est-ce pas le laisser continuer son chemin meme si cela influence notre quotidien, le plus beau cadeau qu’on lui offre avant son depart?

    j’apprecie tellement tes ecris Boukou!!

  • mellassa

    MercI Passagère… J’espère que tu reviendra plus souvent par ici…

    si on cherche le bonheur de l’autre n’est-ce pas le laisser continuer son chemin meme si cela influence notre quotidien, le plus beau cadeau qu’on lui offre avant son départ?

    Des fois ce n’est pas très évident de le faire… Je ne suis pas tout à fait d’accord car ce n’est pas un cadeau qu’on peut donner mais c’est un choix qu’on subisse… Cela dépendra du point de vue et de l’angle par lequel on voit les choses.

    en te lisant, j’ai eu un grand envie à te parler, à t’écouter, me parler de cette séparation de cette dépendance qui a pu engendrer cette larme chaude 🙂

    Merci pour ta compassion mais je préfère parler à mon bout de papier, à mon clavier pour libérer le poids en les transformant en mots simples… mais très parlants..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *