Ma tribune libre

“Dieu Merci je suis sauvé”

« Dieu merci », La première phase qu’il prononce chaque matin à son réveil. Il a toujours pensé qu’il faut remercier Dieu d’être toujours en vie. Ce matin il l’a dit encore une fois.

Contrairement à tous les jours, il s’est réveillé en sursaut… Une nuit très agitée et pleine de cauchemardas. Il essaie de se calmer. Les cauchemardas contenant les filles sont pour lui une faiblesse. Durant ses 23 ans d’existences, il ne s’est jamais approché d’une fille. Il les craint, les évites et les considère comme une source de mal. Son père, l’a toujours empêché de les fréquenter. Pourtant, une seule est toujours présente dans ses cauchemardas, dans ses rêves, et dans ses désirs… Il l’avait vu qu’une seule fois, un regard rapide… Une fraction de seconde et tout a changé dans sa vie…Cela fait un mois qu’il ne dort plus…Que des cauchemardas… Il aime les appelé ainsi, même si il y trouve chaque son plaisir, pour éviter de se culpabiliser. Il revoit chaque nuit ses yeux, ses très beaux yeux… Un regard appelant, attractif et BEAU!!!

Dieux Merci je suis sauvé

Il sort de son lit, « A3oudou Billah », prend une douche sans qu’elle quitte une seconde son imagination… Les filles sont un mystère pour lui. Enfant unique qui a grandit dans un environnement fermé. Il a toujours aimé fuir et découvrir les autres mondes à travers les livres… Mais seulement les livres religieux… Les autres il les lisait en cachette…Tout lui a été interdit…

Aujoud’hui, il a cours le soir, après l3ichae…

Il fait chaque fois le trajet… Tout droit d’ailleurs et loin de regards…Ce soir, le destin le pousse sans une raison apparente à changer son chemin… L’appel du destin… Il tourne dans une ruelle, puis dans une autre… et heurte une personne … il se retourne pour demander des excuses… et c’est le même regard, c’est elle… mais elle n’est pas seule… « Désolé »… impuissant, il la prononce… et il se retire… »Tu ne changeras jamais…, oseras tu un jour me parler ? »…il entend cette phrase, et continue dans sa voie… elle le connait ??!!! Il s’arrête, se retourne… elle l’attend avec l’autre personne… « C’est du mal, et je ne le ferai pas »… il renonce à l’idée d’aller lui parler et continue sa route pour atteindre son cours… »Dieu Merci je suis sauvé »

 

Mohammed Boukoutaya passionné du web, Directeur de projet, spécialisé en innovation, solutions Web et mobilité entreprise. Fondateur des sites : RabatKid.com, Maroc-trip.com, jeveuxsortir.com, SortirauMaroc.com et YallaCine.com.

18 commentaires

  • pofpof

    j’ai voulu dire; est ce que cette histoire s’inspire de ton vécu?…mais tu m’avais déjà répondu…
    le style , je le trouve bien…maais je pense que tu as trop caricaturé ton héro…même les salafis ne sont pas comme ça 😉

  • brimede

    Bravo Simo. Un bon essai.

    J’attends une suite … Sinon, j’en ferai une pour moi juste pour que ton personnage puisse prendre du courage et apprendre que la vie est un champ de bataille … faut apprendre à affronter la vie pour y arriver à survivre …

    Y a tellement de gens complexés, dans notre vie quotidienne, pour une raison ou l’autre … mais qui ne baissent pas les bras … Ils défient tout ce qui passe par leur chemin juste pour prouver leur existence … Même le fait d’accepter de vivre leur complexe en abri est en soi même une victoire contre le mal qui englobe leurs âmes. Une victoire qui combat la naissance et l’apparence de leurs défauts.

  • mellassa

    merci mido 🙂 Boukou avec toi !!!

    Brimede, je ne sais pas si je donnerai suite à l’histoire puisque le point que je voulais discuter est cette faiblesse, et cette peur pour affronter la vie et ses problèmes.

  • jihane

    Ton sens d’imagination et de créativité ns fait tjrs voyager à un autre monde.La fin est pas mal même si je la concevais autrement.
    bonne continuation pour tes prochains billets

  • pofpof

    les fins heureuse…il y en a pas bcp dans notre vie…les histoires ne sont pas tjr faites pour nous faire rêver mais aussi pour nous faire réfléchir…je pense que ton but derrière cette histoire était de traiter les relation amoureuse ou généralement sentimentales des gens qui sont sous l’emprise d’une idiologie religieuse ou « je ne sais pas koi », qui interdisent ou voient que ces relations ne sont que de la débouche

  • mellassa

    en quelque sort tu as raison pofpof et d’un autre coté c’est « Se laisser aller » que je voulais montrer. En fait comme l’a dit Brimede, dans la vie on doit lutter, combattre et créer une place et une personnalité. Le fait que nous choisissons de suivre les idées inculquées en nous par nos parents et notre entourage en dépits de nos de nos convictions et nos besoins, est une mauvaise chose. Il faut avoir sa propre personnalité et savoir oser au moment opportun. Je ne dit pas que ces idées sont toutes fausses ou pas adaptées, mais à mon avis il faut OSER DIRE voila ce que je veux et je le ferai.

  • mellassa

    @Kharbacha… Excatement… ce sont les petits instants de souffrance et de malaise ou de joie qui peuvent donner naissance à une poesie….

    @Samir : Mais il y a encore d’autre qui sont encore blancs… ou Noirs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *